Catherine de Baillon et sa parentèle

            Quand la fille du roi Catherine de Baillon (1645-1688) et son mari, Jacques Miville (1639-1688), meurent en janvier 1688 à la rivière Saint-Jean, le couple n’est certainement pas des plus riches. Ainsi, la vie de Catherine de Baillon fut bien différente de celle de son frère, Antoine (1643-1685), de deux ans son aîné. Ce dernier n’a pas eu à s’expatrier en Nouvelle-France pour se tailler une place dans la bonne société française. Comment se fait-il que sa fratrie, Antoine et Louise, ait pu conserver sa place et son rang dans la noblesse de l'Île de France alors que Catherine ait dû s'expatrier en Nouvelle-France ? Comment se fait-il qu'Antoine ait pu terminer sa carrière dans l'entourage du Grand Dauphin de France ? Voilà les questions auxquelles Raymond Ouimet tentera de répondre au cours de la conférence.

Maison de la Culture, deuxième étage. Gatineau

×